La voie de la souplesse

23 décembre 2010 |  by  |  Sports de combat

Parce qu’au final bien peu connaissent ce sport.

Parce que les arts martiaux sont uniques : à la fois sport, combat, cérémonie, chemin.

Parce que quand on a trouvé LE sport, c’est comme quand on a trouvé le grand amour : il nous procure des frissons, un état de bien-être certain, un apaisement, nous donne envie de nous surpasser.

Et si les règles ne vous intéressent pas, sautez au dernier paragraphe, surprise inside !


I Historique

M J. Kano

1882. Jigoro Kano pose les principes de base du judo.

En japonais « voie de la souplesse », le judo est basé sur les techniques de combat des samouraïs, mais également sur la constatation d’un moine japonais : le souple peut vaincre le fort.

En France, le judo apparait dans les années 1930 (époque des premiers championnats au Japon), mais se développe plus particulièrement après la seconde guerre mondiale.

II Les valeurs

La politesse : C’est le respect d’autrui.

Le courage : C’est faire ce qui est juste.

La sincérité : C’est s’exprimer sans déguiser sa pensée.

Le contrôle de soi : C’est savoir se taire lorsque monte la colère.

L’honneur : C’est être fidèle à la parole donnée.

La modestie : C’est parler de soi-même sans orgueil.

L’amitié : C’est le plus pur des sentiments humains.

Le respect : Sans respect aucune confiance ne peut naître.

III Les grades

On parle de ceintures : les Kyu (ou ceintures de couleur) et les Dan (ou ceintures noires).

Dans l’ordre : Blanche-Jaune-Orange-Verte-Bleue-Marron-Noire.


Pour les plus petits, on ajoute jusque trois barrettes jaunes sur la ceinture blanche avant d’atteindre la ceinture jaune.

Pour les plus jeunes, on y ajoute des ceintures intermédiaires : blanche-jaune (différente de la ceinture blanche avec des barrettes jaunes), jaune-orange, et orange-verte.

Parmi les ceintures noires, on distingue plusieurs grades, du 1er au 12e dan.

Du 1er au 5e dan, la ceinture est noire.

Du 6e au 8e dan, la ceinture est blanche et rouge.

Pour les 9e et 10e dan, la ceinture est rouge.

Après la ceinture rouge, seul Jigoro Kano a obtenu la ceinture blanche large (il n’a d’ailleurs obtenu le 12e dan qu’à titre posthume)

IV Les techniques

. Judo de projection :

. techniques debout : tachi waza

. techniques de sacrifice : sutemi waza

. Judo de contrôle de l’adversaire :

. judo au sol : ne waza

–> immobilisations : osae komi waza

–> étranglements : shime waza

–> luxations : kansetu waza

Juji Gatame. Clef de coude, ou technique de luxation du coude.

V L’arbitrage

Termes d’arbitrage :

Hajime : commencez

Mate : pause dans le combat

Soremade : fin du combat

Huki-wake : égalité

Sonomama : ne bougez plus (lorsque l’arbitre veut vérifier quelque chose sans modifier l’issue du combat)

Yoshi : reprenez le combat (après sonomama)

Osae-komi : immobilisation (au sol)

Toketa : sortie d’mmobilisation

Hantei : décision des juges

Trois arbitres pour une surface : un arbitre et deux de coin.

Avantages (= points) :

Yuko : 5points (notés 10 sur le tableau d’affichage)

Wasa-ari : 7points (notés 100 sur le tableau)

Ipon : 10points (notés 1000 sur le tableau)

Le plus petit avantage, Koka, a été récemment supprimé par les membres de la Fédération Française de Judo et des Disciplines Associées (FFJA), dans une optique de qualité du judo. Il a été remplacé par Kinza, qui est un avantage non comptabilisé (en cas d’Huki-Wake, lorsque la décision revient aux juges, le Kinza est un poids dans la balance).


Deux wasa-ari donnent un ipon, qui, lui, signe la fin du combat.

Sanctions

Shido : le premier est à titre indicatif. Le suivant est un chui et donne un Yuko à l’adversaire. Le 3e unkeikoku, qui donne un Wasa-ari. La faute suivant donne un Hansuku-make…

Hansuku-make : pour les fautes graves. Il donne un ipon à l’adversaire, signant la victoire de ce dernier (et donc la fin du combat).

VI Le rituel

Parce que le judo, ce n’est pas que deux combattants, deux kimonos, deux ceintures, et deux coachs.

Parce que le judo, c’est un état d’esprit.

Parce que le judo, c’est ça :

. En montant sur le tapis, en le quittant, on le salue.

. Au début comme à la fin du cours, le professeur d’un côté, les élèves de l’autre, se saluent suivant un rituel précis : debout, on pose le genou droit au sol, puis le gauche. Assis sur ses fesses, on attend le Rei, annoncé par l’élève le plus gradé sur signe du professeur. Puis on salue le professeur (et vice-versa), le front posé au sol, les mains de part et d’autre de la tête. Le retour se fait de façon identique : on lève la jambe droite, sur laquelle on s’appuie pour se redresser. Puis on salue.

Début et fin de cours...

. Au début et à la fin d’un combat, pour inviter un judoka à combattre : on le salue.

Invitation à l'entraînement ou au combat.

VII La compétition

Le vainqueur et le finaliste reçoivent respectivement la médaille d’or et la médaille d’argent.

Pour l’attribution de la médaille de bronze, les perdant des demi-finales ne s’affrontent pas. En fait, il y a deux médailles de bronze attribuées aux vainqueurs des deux combats opposant chacun le perdant d’une demi-finale au vainqueur d’une finale de repêchage .

De gauche à droite : 2e. 1er. 3e. Et deuxième 3e...

VIII Un texte écrit par une passionnée, qui a du arrêter le judo pendant deux ans…

Maintenant que vous connaissez les règles…

Et même si vous ne les avez pas lues…

Découvrez les sensations provoquées par le judo. Venez lire :)

Parce que le judo, c'est pas qu'un sport de mecs...

...même si les a priori ont la vie dure !!



2 Comments


  1. Oh mon dieu mais l’avant dernière photo… HAHAHA ! :D

    Super article, c’est un vrai guide du judo j’ai appris plein de trucs ! :D

  2. I knew a little, but you help me to know more about this thanks !

Leave a Reply