Posts Tagged ‘zombie’

Changing Ways et Revival

4 juin 2013  |  Coups de coeur

Vous êtes accros aux histoires de zombies, mais vous avez envie de changer un peu de The Walking Dead ? Voici deux nouveaux comics fraichement parus chez Delcourt qui pourraient bien vous séduire…(Âmes sensibles s’abstenir, par contre).

Changing Ways

Il se passe des choses bizarres à Grey Oaks. David Barrot a noté que les insectes étaient marqués d’un sceau étrange, mais très vite ce sont tous les animaux, et mêmes certains humains, qui vont se retrouver avec des lésions inquiétantes sur le corps. Et ces marques semblent provoquer des réactions imprévisibles…

Ce premier tome de Changing Ways se déroule pendant une nuit pluvieuse et menaçante, et chaque page nous plonge un peu plus dans l’horreur. David essaie de protéger sa famille d’une situation qu’il ne comprend pas, tandis que son épouse, Lucy, se découvre un courage insoupçonné. Comment se protéger quand on ne sait même pas ce qui nous attaque ?

Le dessin, très réaliste, sans doute travaillé d’après photos, donne un aspect très cinématographique à la bande dessinée, mis aussi un côté cru, empêchant la distanciation habituellement créée par le dessin. Les couleurs, très sombres et presque fondues les unes aux autres, évoquant la lumière un peu faiblarde provoquée par une lampe torche, contribuent à ce sentiment d’oppression qui ne quitte pas le lecteur tout au long de sa lecture.

Difficile de sortir joyeux de ce premier volume, mais celles et ceux qui aiment jouer à se faire peur seront servis.

Changing Ways Tome 1 – Mutation sur Amazon et chez votre libraire préféré.

Revival

Changement de décor avec Revival, qui se déroule dans la lumineuse petite bourgade de Wausau dans le Wisconsin. Une ville sans histoire, jusqu’au jour où quelques morts décédés depuis peu…sont revenus à la vie. Rien n’explique ce phénomène, et les ‘ranimés’ semblent aller bien, et réintègrent leur vie comme si de rien n’était. Le gouvernement a cependant décrété une mise en quarantaine de la zone, le temps de comprendre ce qui a pu se passer, craignant une épidémie, et des tensions commencent à apparaitre.

C’est dans ce contexte que l’agent Dana Cypress se voit confier la cellule spéciale chargée des affaires concernant les ranimés, sans trop savoir encore si ces personnes sont exactement comme avant leur mort, ou non. Malheureusement, ses pires craintes pourraient bien s’avérer très en deçà de la réalité…

Si Revival est plus classique graphiquement, l’histoire, elle, se révèle vraiment originale. Pas de corps en putréfaction, pas de mouvements de panique. Juste une menace qui rôde, sans qu’on puisse deviner à l’avance quand et comment elle frappera. Les personnages qui nous semblent inoffensifs se révèlent très dangereux, et les auteurs s’amusent à alterner discussions banales et scènes ultra violentes.

Là encore, on termine la lecture un peu chamboulé, pas franchement dans son assiette. Mais pour celles et ceux qui n’ont rien contre un polar glauque et teinté de fantastique, cette lecture sera une excellente surprise !

Revival Tome 1 – Bienvenue à la maison sur Amazon et chez votre libraire préféré.

Ma vie posthume tome 2

Suite et fin de cette jolie histoire de zombies (oui oui, c’est possible).

C’est l’histoire d’une petite vieille qui se réveille assassinée, et qui se débrouille pour qu’on ne se rende pas compte qu’elle devrait être en ce moment-même en train de manger les pissenlits par la racine. Et puis surtout, elle doit découvrir pourquoi quelqu’un s’en est pris à elle.

Ce second tome est aussi drôle, fou et joli que le précédent. Emma Doucet est le genre de vieille qu’on adore détester, et son exceptionnel force de caractère la sortirait de n’importe quel guêpier. L »histoire est signée du talentueux Hubert (Miss Pas Touche, Beauté…) et dessinée par le tout aussi talentueux Zanzim. Les deux auteurs avaient d’ailleurs déjà collaborés sur le jolie la Sirène des Pompiers.

Ma vie posthume, tome 2 sur Amazon, et chez votre libraire préféré

Ma vie posthume, tome 1

24 avril 2012  |  Coups de coeur

Emma Doucet est une petite vieille comme on les aime, avec un sale caractère. En réalité, elle se laisse vivre sans trop réfléchir depuis que son mari, le Grand Amour de sa vie, est mort.

Un soir, Emma fait une mauvaise chute en essayant de récupérer ses clopes, planquées par son aide à domicile. Quand elle se relève, c’est le début des ennuis : elle n’a plus envie de dormir, elle a une mine affreuse, et les mouches commencent à lui tourner sérieusement autour. Mais il y a surtout ce trou dans sa poitrine. Alors voilà : Emma est morte. Pire ! On l’a tuée. Il va falloir la jouer fine, histoire de comprendre ce qui s’est passé sans éveiller les soupçons…

Drôle et touchant en même temps, Ma Vie Posthume est un délice. Une histoire de zombie bien différente de ce dont on a l’habitude et, par jeux de flashbacks, une très belle histoire d’amour. C’est aussi un regard sur le deuil, sur le quotidien des personnages âgées, sur les relations de famille (la délicieuse nièce d’Emma essayant par tous les moyens de la coller en maison de retraite pour revendre sa maison)…

Le scénario est de Hubert (Miss Pas Touche) et le dessin du talentueux Zanzim (avec qui il avait déjà travaillé sur l’excellent La Sirène des Pompiers). Ma Vie Posthume est vraiment le genre de petits titres originaux et rafraîchissants qui fait du bien. C’est joliment écrit et raconté, et l’on va de surprise en surprise : une jolie œuvre qui sort de l’ordinaire, pleine d’humour et d’humanité.

Ma vie posthume, Tome 1 sur Amazon (premières pages en lecture)

Lord Baltimore tome 1

14 octobre 2011  |  Coups de coeur

1916. Un étrange mal décime les populations et a mis fin à la Guerre. Mais on peut difficilement s’en réjouir puisque les villages sont l’un après l’autre atteints par la maladie, et que, pour couronner le tout, les hommes doivent faire face à une invasion de vampires, plus mortels encore que le virus.

Lord Henry Baltimore était dans les tranchées, et aujourd’hui il traque sans relâche un vampire en particulier. Sans doute le plus dangereux. Leurs destins sont irrémédiablement liés, et pour avoir une chance d’en finir avec la culpabilité qui le ronge, tout en calmant sa soif de vengeance, il doit le retrouver.

Sombre et violent, Lord Baltimore est d’abord un roman écrit par Christopher Golden, et illustré par Mike Mignola. Ils ont ensuite travaillé à l’adapter en comics, avec Ben Stenbeck au dessin. Ce dernier n’a pas le talent de Mignola (qui pourrait ?) mais réussit la prouesse de relever le défi avec brio, et confère une ambiance sombre et glauque à l’histoire.

Il n’y a sans doute pas ici l’humour noir d’un Hellboy, mais on retrouve avec plaisir les personnages torturés et les méchants déglingues qui font le charme de tout ce que touche Mignola. Un premier tome qui promet.

Lord Baltimore, Tome 1 : Quarantaine sur Amazon

7 Survivants

30 mai 2011  |  Coups de coeur

La série des 7 chez Delcourt avait connu un beau succès, tout à fait mérité. Le principe était simple et en même temps très original : 7 one-shot  (histoire complète), avec 7 duos scénaristes/dessinateurs, sur 7 thèmes complètement différents. Oui mais reprenant toujours comme fil conducteur un groupe de 7 personnages. Le meilleur de la série était sans aucun doute (même s’ils sont tous bien) 7 Missionnaire, avec Ayrole au scénario, qui parlait de 7 moines loser envoyés évangélisés les vikings.

Delcourt a la très bonne idée de remettre ça (oui, soyons d’accord, réutiliser une recette qui a fonctionné n’est pas toujours une bonne idée, mais là aucun risque de redite ou de tourner en rond, puisque ce sont toujours des auteurs différents). Et ça commence ce mois-ci avec 7 Survivants, une histoire qui fait peur.

Dans les Alpes, plusieurs personnes,  dans plusieurs voitures et ne se connaissant pas, paumés dans une tempête de neige et sans aucune information sur où ils sont (même les GPS ne fonctionnent plus) finissent par atterrir dans un tunnel. Un très long tunnel, qui semble même sans fin. Un neurologue accompagné de sa femme et de son frère, deux criminels en fuite et un flic qui les poursuit, et un homme qui tombe en panne.

Mais comment expliquer que chacun de leur côté roule, roule, pour toujours finir par repasser par les mêmes endroits, et qui sont ces hommes bizarres qui ne semblent pas leur vouloir que du bien ?

Un soupçon de fantastique pour au final, une véritable plongée dans la nature humaine. Et quand on y pense, la haine n’est-elle pas encore plus dangereuse qu’une tripotée de zombie ?

Encore une fois, donc, un bon one-shot qui se lit avec plaisir. Il faut aimer les histoires qui font peur, les scènes dégueus et les scénarios assez simple (il faut quand même raconter une histoire qui se tienne dans une bd de 64 pages), mais vraiment, je ne peux que vous conseiller cette série, et d’attendre vous aussi impatiemment les six prochains…

Sept survivantssur Amazon