Posts Tagged ‘horreur’

Scumbag Loser tome 1

19 septembre 2013  |  Manga

Masashiko n’a qu’une obsession : se rassurer sur le fait qu’il n’est pas le pire des losers. Pour se faire il traque tous ceux qui lui paraissent pouvoir détenir le titre à sa place et les photographie pour sa collection personnelle. Dans sa classe, il est persuadé qu’il y a pire que lui en la personne de Yamada, un adolescent renfermé, sale et encore plus malmené par ses camarades que ne l’est notre ‘héros’.

Mais quand Yamada affirme, photo à l’appui, qu’il a une petite amie des plus mignonnes, Masashiko renchérit avec des photos de la belle Haruka Mizusawa. Quand le lendemain elle intègre son lycée, et même sa classe, il ne sait plus comment se sortir de ce guêpier…Jusqu’à ce qu’elle affirme haut et fort et le sourire aux lèvres qu’ils sortent bien ensemble. Le début d’un conte de fée ?Bien au contraire. Car l’adolescent sait très bien que la jolie fille en face de lui n’est pas du tout qui elle prétend être…

Nouveau manga des éditions Ki-oon, Scumbag Loser est un seinen horrifique original et plein de surprises. Réservé à un public averti, le titre nous oblige malgré nous à nous attacher à ce personnage particulièrement détestable tant la situation dans laquelle il se trouve empire un peu plus à chaque page. Le dessin est très bon, et suffirait à lui seul à nous donner quelques frissons tant il s’en dégage une atmosphère glaciale.

Parfois violent et souvent très glauque, il faudra avoir l’estomac bien accroché pour tenir face au malaise grandissant qui se dégage des pages de ce titre. Les amateurs d’horreurs et de mangas dérangeants seront servis.

Retrouvez Scumbag loser tome 1 sur Amazon et chez votre libraire préféré.

Changing Ways et Revival

4 juin 2013  |  Coups de coeur

Vous êtes accros aux histoires de zombies, mais vous avez envie de changer un peu de The Walking Dead ? Voici deux nouveaux comics fraichement parus chez Delcourt qui pourraient bien vous séduire…(Âmes sensibles s’abstenir, par contre).

Changing Ways

Il se passe des choses bizarres à Grey Oaks. David Barrot a noté que les insectes étaient marqués d’un sceau étrange, mais très vite ce sont tous les animaux, et mêmes certains humains, qui vont se retrouver avec des lésions inquiétantes sur le corps. Et ces marques semblent provoquer des réactions imprévisibles…

Ce premier tome de Changing Ways se déroule pendant une nuit pluvieuse et menaçante, et chaque page nous plonge un peu plus dans l’horreur. David essaie de protéger sa famille d’une situation qu’il ne comprend pas, tandis que son épouse, Lucy, se découvre un courage insoupçonné. Comment se protéger quand on ne sait même pas ce qui nous attaque ?

Le dessin, très réaliste, sans doute travaillé d’après photos, donne un aspect très cinématographique à la bande dessinée, mis aussi un côté cru, empêchant la distanciation habituellement créée par le dessin. Les couleurs, très sombres et presque fondues les unes aux autres, évoquant la lumière un peu faiblarde provoquée par une lampe torche, contribuent à ce sentiment d’oppression qui ne quitte pas le lecteur tout au long de sa lecture.

Difficile de sortir joyeux de ce premier volume, mais celles et ceux qui aiment jouer à se faire peur seront servis.

Changing Ways Tome 1 – Mutation sur Amazon et chez votre libraire préféré.

Revival

Changement de décor avec Revival, qui se déroule dans la lumineuse petite bourgade de Wausau dans le Wisconsin. Une ville sans histoire, jusqu’au jour où quelques morts décédés depuis peu…sont revenus à la vie. Rien n’explique ce phénomène, et les ‘ranimés’ semblent aller bien, et réintègrent leur vie comme si de rien n’était. Le gouvernement a cependant décrété une mise en quarantaine de la zone, le temps de comprendre ce qui a pu se passer, craignant une épidémie, et des tensions commencent à apparaitre.

C’est dans ce contexte que l’agent Dana Cypress se voit confier la cellule spéciale chargée des affaires concernant les ranimés, sans trop savoir encore si ces personnes sont exactement comme avant leur mort, ou non. Malheureusement, ses pires craintes pourraient bien s’avérer très en deçà de la réalité…

Si Revival est plus classique graphiquement, l’histoire, elle, se révèle vraiment originale. Pas de corps en putréfaction, pas de mouvements de panique. Juste une menace qui rôde, sans qu’on puisse deviner à l’avance quand et comment elle frappera. Les personnages qui nous semblent inoffensifs se révèlent très dangereux, et les auteurs s’amusent à alterner discussions banales et scènes ultra violentes.

Là encore, on termine la lecture un peu chamboulé, pas franchement dans son assiette. Mais pour celles et ceux qui n’ont rien contre un polar glauque et teinté de fantastique, cette lecture sera une excellente surprise !

Revival Tome 1 – Bienvenue à la maison sur Amazon et chez votre libraire préféré.

King’s Game

28 février 2013  |  Non classé

Une nuit, tous les élèves d’une classe de lycéens reçoivent un mystérieux texto donnant une sorte de gage à deux d’entre eux. Il est indiqué dans le message que s’il l’ordre n’est pas exécuté, les élèves concernés seront abattus. Au départ, les demandes de celui qui se surnomme lui-même le Roi, semblent assez rigolos pour que les concernés s’exécutent. S’embrasser, lécher un pied…Mais voilà, très vite les demandes deviennent plus intimes, et certains refusent ce jeu qui va trop loin. Jusqu’à ce qu’on retrouve leur corps sans vie le lendemain matin.

Doubt, Judge, deux huis-clos horrifiques et meurtriers qui ont connus le succès au sein du catalogue du génial éditeur Ki-Oon. Avec King’s Game, on est dans la même veine, et même si le scénario n’a pas la même profondeur et qu’on ne retrouve pas la même qualité graphique, le côté prenant et malsain fonctionne. Le huis-clos est ici immatériel, car tout se passe au sein de la classe en tant que groupe d’élève, et non de lieux. Car quand certains s’affolent et veulent en parler autour d’eux, personne ne les croit. Les morts qui s’accumulent passent pour une vague de suicide inquiétante, mais qui irait croire qu’un mystérieux anonyme s’est octroyé le pouvoir de vie et de mort sur les 32 élèves selon les règles d’un jeu cruel et idiot ?

Les amateurs de titres flippants et qui nous plongent en plein malaise seront ravis.

King’s Game, Tome 1

Dans un tout autre genre, mais toujours chez l’éditeur Ki-Oon, les deuxièmes volumes de la réédition des titres Emma et Bride Storiesen grand format, dans la très belle collection Latitude qui met vraiment en valeur le dessin sublime de Kaoru Mori, viennent également de paraitre. Pour celles et ceux qui ne les connaitraient pas encore, je vous conseille vivement de découvrir le travail de cette mangaka. Son trait est tout simplement magnifique, très riche, délicat et plein de détails, et ses histoires sont très sensibles et remarquablement écrites (pour en savoir plus, ma chronique à la sortie des premiers volumes se trouve par ici).

La grande évasion VOID 01

27 octobre 2012  |  Nouveautés de la semaine

La grande évasion fait partie de ces séries Delcourt qui regroupent en fait des one shots aux scénarios et illustrateurs différents, mais réunies par le thème. Ce coup ci c’est donc l’évasion qui est le fil conducteur de tous les titres.

Celle-ci se déroule dans le futur. A bord d’un vaisseau spatiale qui sert de transporteur pénitentiaire, l’équipage ne sait plus où donner de la tête. Des centaines de minuscules météorites ont croisés la route du vaisseau, et c’est la catastrophe. Mais pendant qu’ils réfléchissent aux bons choix à faire, une menace bien plus grande traine dans les couloirs. Le colonel Mercer qui dirige les lieux semblent avoir péter les plombs, et massacre un à un tous ceux qu’il croise. John, l’un des détenus, a pour l’instant réussi à échapper à son bourreau, et se cache dans les méandres du Goliath 01…mais pour combien de temps ?

Avec Sean Phillips, auteur de comics, un dessin, et Herik Hanna au scénario (qui avait déjà travaillé sur le très bon 7 Détectives), VOID 01 nous plonge dans un univers de science fiction glacial, où un huis clos déjà sombre bascule peu à peu dans la folie.

Une bonne bd, qui mêle SF et horreur avec un suspens parfaitement mené, et dont le graphisme comics renforce encore l’atmosphère violente et froide de cette évasion qui vire au bain de sang…

La grande évasion, Void 01 sur Amazon

Candy Moutain tome 1

27 septembre 2012  |  Coups de coeur

Alice est médecin, au service traumatologie d’un hôpital. Elle gère plusieurs patients dans le coma, et l’une d’entre elle vient de mourir sans qu’elle puisse an analyser la raison A côté de ça, elle est inquiète pour sa fille Maya. Parce qu’elle était trop impliquée dans son travail, elle n’a pas vu que son mari battait sa fille, et culpabilise énormément. Maya, sa fille, doit témoigner contre son père cette semaine, mais elle s’enferme dans son mutisme et Alice ne sait plus comment lui parler.

Mais ces problèmes vont passer au second plan, quand, suite à un accident de voiture, elles se retrouvent elles-aussi dans le coma. Coincées dans un cauchemar inimaginable, elles vont comprendre les morts inexpliquées du service depuis quelques temps, mais vont surtout devoir se battre pour survivre…

Candy Moutain est un huis clos angoissant. L’ambiance est étouffante au possible, et la violence augmente à chaque instant. Une lutte contre la mort terriblement bien menée. Le dessin est soigné, et ne va jamais dans la surenchère de gore. Le scénario lui, est sans concessions, les morts violentes pleuvent, l’hémoglobine coule à flot, et on se retrouve complètement happé dans cette histoire. Si les japonais sont passé maitres dans l’art de transposer l’ambiance des films d’horreurs en mangas, le résultat était moins heureux en franco-belge…enfin jusqu’ici. Une vraie réussite qui séduira tous les amateurs de grand frisson, et d’horreur.

Candy Mountains, Tome 1 sur Amazon