Scumbag Loser tome 1

19 septembre 2013  |  Manga

Masashiko n’a qu’une obsession : se rassurer sur le fait qu’il n’est pas le pire des losers. Pour se faire il traque tous ceux qui lui paraissent pouvoir détenir le titre à sa place et les photographie pour sa collection personnelle. Dans sa classe, il est persuadé qu’il y a pire que lui en la personne de Yamada, un adolescent renfermé, sale et encore plus malmené par ses camarades que ne l’est notre ‘héros’.

Mais quand Yamada affirme, photo à l’appui, qu’il a une petite amie des plus mignonnes, Masashiko renchérit avec des photos de la belle Haruka Mizusawa. Quand le lendemain elle intègre son lycée, et même sa classe, il ne sait plus comment se sortir de ce guêpier…Jusqu’à ce qu’elle affirme haut et fort et le sourire aux lèvres qu’ils sortent bien ensemble. Le début d’un conte de fée ?Bien au contraire. Car l’adolescent sait très bien que la jolie fille en face de lui n’est pas du tout qui elle prétend être…

Nouveau manga des éditions Ki-oon, Scumbag Loser est un seinen horrifique original et plein de surprises. Réservé à un public averti, le titre nous oblige malgré nous à nous attacher à ce personnage particulièrement détestable tant la situation dans laquelle il se trouve empire un peu plus à chaque page. Le dessin est très bon, et suffirait à lui seul à nous donner quelques frissons tant il s’en dégage une atmosphère glaciale.

Parfois violent et souvent très glauque, il faudra avoir l’estomac bien accroché pour tenir face au malaise grandissant qui se dégage des pages de ce titre. Les amateurs d’horreurs et de mangas dérangeants seront servis.

Retrouvez Scumbag loser tome 1 sur Amazon et chez votre libraire préféré.

Pawnee

19 septembre 2013  |  Bande dessinée, Coups de coeur

Après Canoë Bay (sur un scénario de Tiburce Oger), et Frenchman, Daniel Maghen publie une nouvelle bande dessinée de Patrick Prugne, Pawnee. Suite imprévue de Frenchman, ce nouveau titre peut également se lire sans connaitre l’histoire précédente.

Nous sommes en 1811, dans le Mississipi. Les colons conquièrent petit à petit les territoires des indiens, au cours de combats sanglants. Les différentes tribus indiennes commencent à se rassembler pour tenter de résister face à l’ennemi. Une jeune française débarque sur le Nouveau Continent, dans l’espoir de retrouver son frère Alban et son fiancé Louis dont elle n’a plus aucune nouvelle. Dans le même temps, Alban quitte la tribu indienne où il vivait, décidé à rentrer auprès de sa famille, après avoir perdu l’espoir de retrouver Louis un jour.

A travers la route qu’empruntent chacun de leur côté le frère et la sœur, ce sont beaucoup des protagoniste de la grande Histoire qui nous sont présentés. Les tribus indiennes décidées à lutter, celles qui hésitent encore et aspirent simplement à vivre paisiblement, les troupes colonisatrices, les émigrants qui vivent dans une extrême pauvreté, les commerçants qui profitent de la situation… Ce récit nous fait croiser la route d’une foule de personnages, mais nous fait surtout vivre la situation de l’intérieur, et c’est réellement passionnant. On sent derrière chaque intrigue l’énorme travail de documentation de Patrick Pugne, tout comme dans les décors, vêtements, armements superbement rendues dans des illustrations à l’aquarelle où les personnages ne prennent jamais totalement le pas sur la splendeur des paysages.

Pawnee se révèle être une très belle bande dessinée d’aventure, bien écrite et superbement dessinée.

Retrouvez Pawnee sur Amazon et chez votre libraire préféré.

Docteur Rorschach

Vaïnui de Castelbajac est une illustratrice à l’univers joyeux, coloré, et un peu absurde. Elle a notamment créé un personnage de psy qui reçoit les personnages les plus improbables en consultation, d’une Matriochka à un œuf Kinder. Jouant sur les images et les mots, elle associe des phrases qu’on pourrait facilement imaginer être prononcées en psychanalyse à des personnages qui leur donnent un tout autre sens. Le résultat est léger, parfois teinté d’humour noir et toujours drôle. Elle compile toutes ses notes sur un blog consacré à son Docteur Rorschach.

L’éditeur Delcourt publie cette semaine la version papier du blog, avec une sélection de strips classés par type de thérapie (individuelle, de groupe, familiale, de couple).

Retrouvez Docteur Rorschach sur Amazon et chez votre libraire préféré.

La ligne droite

La vie d’Hadrien n’est pas très gaie. Sa mère, constamment sur son dos, épie et juge durement le moindre de ses faits et gestes, et le quotidien à l’école privée qu’il fréquente est lui aussi très lourd. Réservé, l’adolescent se réfugie dans les livres, et n’a qu’un seul ami. Jusqu’à jour où il commence à discuter avec Jérémie, un de ses camarades de classe beau et populaire. ils semblent opposés et pourtant ils vont ressentir l’un envers l’autre bien plus que de l’amitié.

Après une première collaboration sur la Chair de l’Araignée, le talentueux scénariste Hubert et la délicate dessinatrice Marie Caillou reviennent avec la Ligne droite, un titre dont la douceur du traitement renforce la dureté du propos.

Il est ici question du mal-être adolescent, de l’éveil à l’homosexualité dans un contexte hostile. Hadrien sait qu’il n’y a aucune chance que sa mère accepte son orientation, mais il ne peut pas empêcher une irrépressible envie de vivre pleinement bouillir au fond de lui.

Graphiquement, le dessin de Marie Caillou est original mais superbe. Statique, rétro, dans des teintes un peu passées, les images rendent parfaitement cette sensation d’immobilisme forcé qu’on ressent par moments à cette période de la vie. Le petit format confère un côté intime à l’histoire.

Une bande dessinée toute en pudeur, émouvante et très juste.

Retrouvez La ligne droite sur Amazon et chez votre libraire préféré.

Papier n°1

Aujourd’hui sort en librairie une nouvelle revue bd : Papier. Cette revue trimestrielle, format manga et en noir et blanc, nous invite à découvrir les histoires courtes de différents auteurs, qu’ils soient français ou internationaux.

Au fil des 192 pages de ce premier numéro, on croise Bastien Vivès, Lewis Trondheim, Dylan Meconis, Jean Bourguignon, Jennifer L. Meyer, Elosterv, Grégory Panaccione, Jérôme Anfré et Florence Dupré La Tour.

L’idée de Papier, c’est de laisser carte blanche aux auteurs qui, à partir d’un thème imposé (que je ne vous donnerai pas pour ne pas vous spoiler, mais qui invitait pour cette fois-ci à l’humour noir…), peuvent se faire plaisir et raconter les histoires qu’ils ont envie.

Pour ce premier numéro, l’exercice est une réussite. Les auteurs ont des styles très différents les uns des autres et les histoires sont pleines de surprises. Certaines sont émouvantes, d’autres drôles, parfois un peu trash mais aussi légères. Les auteurs invités sont tous talentueux. Il y a ceux dont on suit déjà le travail, et ceux que l’on découvre avec plaisir.

Papier a plutôt l’air d’un recueil de nouvelles que d’un magazine, et si le format peut-être un peu déroutant au départ, les auteurs ont su se l’approprier. Les amateurs d’histoires courtes seront servis, et ce premier numéro augure le meilleur pour la suite.

Retrouvez Papier n°1 sur Amazon et chez votre libraire préféré.