Zéro pour l’éternité tome 1

24 janvier 2013  |  Coups de coeur

Kentarô a lâché ses études après une série d’échecs à ses examens. Depuis, il n’a plus envie de rien, au grand désespoir de sa sœur. C’est cette dernière qui, au milieu d’un coup de fil anodin, va bouleverser son quotidien et le changer en profondeur. Elle veut l’embaucher pour faire des recherches sur leur grand-père, mort à la guerre comme kamikaze. Depuis la montée du terrorisme dans le monde, les kamikazes ont mauvaises presses et sont eux aussi considérés comme terroristes. La jeune femme, journaliste, demande donc à son frère d’enquêter sur ce grand-père dont ils ne savent rien pour lui servir de base à un reportage sur le sujet.

Kentarô se met donc à la recherche de ceux qui ont connu cet homme, et va apprendre énormément sur l’histoire de son pays, sur sa famille, mais aussi sur lui-même…

Dans ce premier volume, il rencontre un pilote qui était sur la même base que son grand-père…

Ce manga, très documenté, nous invite à découvrir une partie de l’Histoire récente du Japon, car si l’on étudie la guerre pendant notre scolarité on reste trop souvent du point de vue strictement européen. Ici, c’est donc la guerre côté japonais qui est abordé, et plus particulièrement le délicat sujet des kamikazes. Dans ce tome, on sent que l’auteur va prendre son temps, pour nous expliquer le contexte dans le détail et ne pas faire de raccourcis malheureux. Le trait de Souichi Sumoto est assez classique mais beau, et riche en détail. Tout comme pour la partie scénaristique, on sent qu’il y a un énorme travail de documentation derrière chaque case. Les uniformes militaires, tout comme les navires, avions…sont dessinés avec beaucoup de minutie. Les planches qui illustrent des scènes de vols militaires sont vraiment superbes.

Un très beau manga historique sur un sujet peu abordé, même au Japon, avec une narration sous forme d’enquête vraiment captivante, et des personnages très émouvants.

Zéro pour l’éternité tome 1 sur Amazon (vous le trouverez également chez votre libraire préféré !)



1 Comment


  1. J’en proposerai la chronique au mois de Mai seulement, mais je partage ton avis, je viens de le lire. C’est intéressant de considérer aussi le point de vue de « l’ennemi », de temps en temps. C’est d’ailleurs pour cela que je le chroniquerai…

Leave a Reply