Automne et Hilda et la Parade des oiseaux, deux superbes nouveautés bd des éditions Nobrow

7 novembre 2012  |  Coups de coeur

Nobrow est une petite maison d’édition anglaise que j’aime vraiment beaucoup. Ils ont un catalogue dont chaque titre est beau. Les bd en elles-mêmes sont pleines de qualités et d’originalité, mais l’éditeur porte aussi beaucoup d’attention aux choix du papier, de l’encre. Pleins de petits éléments qui en font de très beaux objets. Ils viennent de sortir deux nouveautés, par deux auteurs que j’avais déjà chroniqué et aimé ici. Automne, par Jon McNaught, l’auteur de Dimanche, et Hilda et la Parade des oiseaux, la suite de Hilda et le Géant de la Nuit par Luke Pearson. Double revue de ces nouveaux venus super chouettes.

Automne d’abord. Jon McNaught sait comme personne raconter les petits riens, et les magnifier en quelques cases. C’est un petit quartier tranquille, un jour d’automne. Il fait moche, tout est calme et chacun vaque à son petit train-train. Un ado distribue des journaux, un garçon de cuisine prépare les repas dans une petite maison de retraite, les hirondelles se rassemblent avant leur migration, un écureuil se promène…L’auteur décortique les détails du quotidien, impose à notre lecture, habituée aux ellipses et aux grosses ficelles, le rythme de la vraie vie. Cela donne une histoire lente et douce, pas pleine de rebondissements incroyables, mais un éloge de la routine. elle qu’on oublie de regarder mais qui compose le temps qui passe. Son dessin très simple, sa mise en couleur en quelques teintes seulement, donnent une atmosphère pleine de poésie à ce jour que chacun des acteurs de ces pages pourrait qualifier, à tord, de ‘sans intérêt’. Une pause, qui donne envie de regarder les petites choses simples avec un peu plus d’attention, et de savourer le présent.

Automne sur Amazon

Hilda et la parade des oiseaux, c’est le nouveau tome des aventures d’Hilda, une très très chouette série jeunesse de Luke Pearson. C’est à chaque fois une aventure complète, et tout y est parfait. Le dessin est beau, la mise en couleur superbe, et l’univers créé par l’auteur est génialissime, plein de poésie et de magie. Dans la Parade des oiseaux, Hilda et sa mère ont déménagé en ville. Et sa maman, qui la laissait faire ce qu’elle voulait à la campagne, est complètement flippée à l’idée qu’elle sorte au milieu de tous ces nouveaux dangers. Elle accepte finalement que la petite fille passe l’après midi avec ses camarades de classe…mais pour Hilda c’est la déception. Sonner aux portes de petites vieilles avant de s’enfuir en courant, ne rien faire pendant des heures, ou jeter des cailloux sur les oiseaux jusqu’à en assommer un, ça n’est pas vraiment sa notion de l’amusement…Alors elle laisse ses nouveaux amis à leurs jeux débiles, et décide de prendre soin du pauvre oiseau qu’ils avaient pris pour cible. Le petit corbeau a perdu la mémoire à cause du choc. Mais il sait qu’il a quelque chose de très important à faire, sans parvenir à se rappeler quoi…C’est décidé, Hilda va l’aider ! Encore une fois, Luke Pearson nous offre une bd vraiment jolie, drôle et qui met de bonne humeur.

Hilda et la parade des oiseaux sur Amazon


 


No Comments


Trackbacks

  1. Blog bd - Le meilleur de 2012 | Le blog BD
  2. Les sons de l’arrière-saison | A chacun sa lettre

Leave a Reply