Coelocanth tome 1

28 septembre 2012  |  Coups de coeur

L’un des profs d’Hisano vient d’être retrouvé mort. Cette lycéenne est plutôt blasée, mais culpabilise de ne pas pleurer. Et ça n’est pas le mouton qui l’accompagne et qui lui parle sans cesse (mais qu’elle est la seule à voir) qui va la rassurer sur ce point. L’enfance d’Hisano n’a pas été très rose.

Petite, elle a failli perdre la vie dans l’incendie de son immeuble. Ce jour-là, un petit garçon couvert de sang l’avait percuté en fuyant, perdant une petite pierre qu’elle a toujours gardé sur elle depuis, comme un talisman. Elle a ensuite perdu successivement ses deux parents, et vit désormais avec la femme qu’a épousé son père après le décès de sa mère. Une belle-mère qui la garde chez elle par obligation mais n’a aucun amour pour elle.

Comme elle est déléguée, elle est interrogée par les policiers, tout comme un de ses camarades avec qui elle s’entend bien. Elle est donc un peu plus impliquée dans l’enquête…D’autant plus qu’ils vont trouver des indices sans le vouloir.

Parallèlement, elle croise un jeune homme mystérieux, et qui possède un petit miroir de poche sur lequel il manque une pierre…et la sienne s’encastre parfaitement dessus. Même si elle pressent le danger, Hisano se trouve fasciné par ce garçon.

Coelocanth oscille entre shojo et policier, et est une vraie réussite. Le dessin est très beau, et l’histoire sombre, mais parsemée de notes d’humour et de jolis moments. Il y a une lenteur, une nostalgie qui m’a fait penser à Twinkle Star. Ce titre est plein de secret, les apparencessont trompeuses…Et en refermant ce premier volume on a très envie de lire la suite !

Une très bonne surprise.

Coelacanth Vol.1


 


No Comments


Trackbacks

  1. Flowers for Seri (+ deux jolies suites) | Le blog BD

Leave a Reply