Archive for août, 2012

N’embrassez pas qui vous voulez

30 août 2012  |  Coups de coeur

L’histoire commence dans un cinéma. Quand la Pologne faisait encore partie de bloc soviétique. Quand la Propagande était partout, même à l’école.

Dans ce cinéma, d’ailleurs, des enfants regardent, pour la énième fois, avec leur maitresse, un film où un jeune garçon dépense les maigres économies de sa famille pour voir Staline. Un modèle.

Mais l’un des enfants, justement, est plus intéressé par sa voisine que par le film qu’il connait par cœur, et, sans trop réfléchir, il essaie de l’embrasser. Sous la surprise, sa camarade pousse un cri. La maitresse les voit, et le petit garçon va très vite se retrouver sévèrement puni pour son comportement. Il a osé ne pas s’intéresser à ce film passionnant…Alors la maitresse commence à interroger ses copains, histoire de voir s’il a une mauvaise influence sur eux…

N’embrassez pas qui vous voulez est une plongée, à travers le regard des enfants, dans ce qu’était le quotidien dans le bloc soviétique. La propagande, la méfiance, la délation. Les disparitions de personnes jugées suspectes (et cette suspicion tenait souvent à très peu de chose…). C’est étonnant parce que cette bd est en même temps glaçante, tant on a du mal à concevoir que la vie puisse continuer ainsi, et justement belle, et parfois légère, parce que la vie continue. Même dans l’horreur quotidienne, il y a de l’amour, de l’amitié, des rires d’enfants, des parents qui aiment leurs fils, leurs filles, et veulent le meilleur pour eux, et continuent de croire en l’avenir pour ça.

Marzena Sowa, c’est l’auteure de Marzi, où elle racontait l’histoire de sa famille, d’origine polonaise. Ici elle est accompagnée de Sandrine Revel. Et toutes les deux elles signent un récit sensible, touchant, effrayant aussi parfois. Qui nous dévoile un peu de l’Histoire, à travers le quotidien difficile dans le bloc soviétique. Un quotidien qui reste malgré tout beau, dans sa fragilité. Plein d’humanité et même, parfois, au milieu des malheurs, remplit de petits bonheurs. Le dessin est lui aussi plein de sensibilité, rendant encore plus fort les histoires de ses personnages. Un vrai joli coup de cœur.

N’embrassez pas qui vous voulez sur Amazon

L’endormeur

28 août 2012  |  Non classé

Merlin est à bout. Samo, son fils, hurle à longueur de nuits, et Pearl, sa compagne, travaille justement le soir. Il ne sait plus quoi faire, s’endort au boulot, et perd patience.

Alors, un soir, il craque et appelle l’Endormeur, qu’il s’était promis de ne jamais contacter. L’Endormeur est un homme étrange, aux allures de chaman, qui, gratuitement, vient endormir les enfants le soir, et revient le lendemain matin pour les réveiller.

Oui mais voilà, le lendemain matin l’Endormeur ne revient pas, et Samo ne se réveille pas.

Alors Merlin va chez cet homme mystérieux…le trouve assassiné, juste avant de plonger dans un monde étrange, de l’autre côté du miroir… C’est le début pour lui d’une aventure sans queue ni tête, où il tentera de trouver un endormeur qui pourra rétablir la situation.

L’Endormeur est vraiment une bd étrange, et en même temps passionnante. Drôle et glauque à la fois, e me suis retrouvée complètement happée, et l’ai dévoré d’une traite. Dans ce premier tome on suit donc Merlin dans ses aventures, mais aussi Pearl, qui, dans le monde réel, part à la recherche de quelqu’un qui pourra réveiller son fils et lui rendre le père de ce dernier. Le second monde est un monde médiéval teinté de fantastique, où l’on croise des personnages pas si éloignés des contes de fée (mais avec une histoire réécrite au vitriol)…et d’autres choses assez flippantes.

Une expérience de lecture, étrange et captivante…

L’endormeur, Tome 1 : Château rose sur Amazon

Flic

28 août 2012  |  Non classé

Bénédicte Desforges est flic. Et comme elle le fait très justement remarqué, si tout le monde aime les histoires de flics, personnes n’aiment les flics.

Pourtant, elle, aime son métier jusqu’au fond de ses tripes. Parce qu’il est fait de petites histoires remplies d’humanité.

Elle a écrit deux livres, Flic, chronique de la police ordinaire, et Police, mon amour.

Ici, ça n’est pas une adaptation formelle en bd, mais plutôt la rencontre de deux univers. Celui, ancré de le quotidien de Bénédicte Desforges, et celui de Séra, dont le dessin est plein de tension et d’émotion.

Ni tout à fait livre illustré, ni complètement bd, Flic est fait d’extraits tirés de textes de l’auteure, que Séra a ensuite illustré. Des rencontres, des faits divers. Quelques mots qui toujours, sont remplis d’émotions. des instants qui ont marqué la policière, des souvenirs qui s’accumulent, lui font voir le monde autrement et, surtout, lui font aimer son métier.

Le trait de Séra est nerveux et sombre, mais aussi très humain. Chacun de ses personnages est empli de faille et de force, leurs regards nous captivent.

Un titre un peu à part, qui nous plonge, pour un petit moment, dans le quotidien des gardiens de la paix.

Flic sur Amazon

Enemigo

27 août 2012  |  Non classé

On connait surtout Taniguchi pour des titres comme Quartier Lointain ou le Sommet des Dieux, mais il s’est essayé à bien d’autres genres encore. L’une des grandes forces de ce mangaka, c’est que ses influences sont très diverses, et internationales.

Avec Enemigo, œuvre assez ancienne du maitre, il s’inspire beaucoup du cinéma américain, même si on retrouve, comme toujours, les influences de la bd européenne qu’il mêle toujours avec habileté au manga.

Kenichi est détective privé aux Etats-Unis. Ancien militaire, marqué par le Vietnam, il est aussi le fils d’un grand chef d’entreprise internationale. Son petit-frère, Yûji, travaille, lui, pour l’entreprise familiale, en tant que président d’une filiale prometteuse, au Nascencio, état d’Amérique Latine en voie de modernisation, après des années de dictature. Mais les agissements de la société Seshimo ne sont pas vues d’un bon oeil par tous, et Yûji a été enlevé.

Kenichi part alors à sa recherche, assistée par la (très jolie) secrétaire de son petit-frère, qui va s’avérer pleine de surprise…

Enquête, actions, et combats, au milieu d’enjeux financiers et politiques, l’histoire d’Enemigo rappelle clairement certains films d’actions américains. Mais on y retrouve en même temps le style de Taniguchi, autant dans le dessin (même s’il est un peu moins maitrisé qu’aujourd’hui) que dans la narration.

En bonus, en fin de volume, des esquisses, des interviews…

Même s’il ne ressemble pas à ses titres phares, Enemigo séduira sans nul doute les amateurs du mangaka, non seulement par le plaisir de le voir s’essayer à un style différent, mais aussi grâce aux bonus, très intéressants.

Enemigo sur Amazon

Suites de Midgard et du Long hiver

27 août 2012  |  Coups de coeur, Les suites

Parution de deux suites de séries déjà chroniquées ici chez Casterman la semaine dernière.

D’abord Midgard, dont le premier tome proposait un  concept intéressant et nouveau : le livre se lisait dans les deux sens, avec deux histoires qui se rejoignaient finalement au milieu. Deux histoires qui n’avaient à priori rien à voir : d’un côté de la science-fiction, de l’autre une histoire de viking. Dans le deuxième tome donc, l’histoire n’est plus que dans un sens, et lie les deux.

Mais on lit toujours une histoire multiple, car les différents personnages rencontrés dans le premier tome sont dans différents endroits. d’abord, les habitants de la petite île dévastée par le passage des vikings, ensuite, les vikings sur leur bateau (avec un otage venu d’ailleurs), et enfin, un des vikings qu’ils avaient précédemment abandonné, et qui se retrouve accompagné dans ses nouvelles aventures par un petit gars du pays. Ils ne parlent pas la même langue, mais vont finalement commencer à se comprendre…Une série d’aventure pleine d’humour.

Ensuite, le Long Hiver, suite et fin, l’histoire étant un diptyque. Encore un mélange des genres, car cette très bonne bd mêle Histoire (elle se passe pendant la guerre 14-18) et fantastique, le héros découvrant un univers féérique qui va bouleverser sa vie. J’avais déjà beaucoup aimé le tome 1, le tome 2 m’a encore plus conquise. C’est une très belle bd, émouvante, et avec un joli univers. A découvrir !

Midgard, Tome 2 et Le Long Hiver, Tome 2 sur Amazon