Archive for décembre, 2011

Pico Bogue tome 5 Légère contrariété

31 décembre 2011  |  Coups de coeur, Les suites

Beaucoup se voudraient les héritiers de Calvin et Hobbes, mais peu y sont parvenus. Pico Bogue si. Dès le premier tome, avec sa sœur Ana Ana, Pico s’est imposé comme le nouveau gamin infernal, à la langue bien pendue. Du genre à te donner envie de ne jamais avoir d’enfant, mais en fait si quand même.

Pico Bogue est drôle, très drôle, et pose un regard d’enfant mais pas complètement sur le monde.

Bien sûr on pourrait lui reprocher de ne pas parler tout à fait comme les vrais gamins de son âge, mais les mots de Dominique Roques font mouche à chaque fois, et rajoute au petit côté désuet de l’univers de la bd.

Cette fois-ci, donc, Pico et Ana Ana profitent de leurs vacances d’été pour s’adonner à une lente torpeur, faite de glande dans la piscine gonflable, de balades en vélo et de discussions dans les arbres. Mais ces moments délicieux prennent un tournant dramatique quand leurs parents viennent leur annoncer que des amis les ont invité pour une semaine sur un voilier, et que les deux enfants vont donc devoir être gardés par quelqu’un.

Trahison, lâcheté et abandon. Les deux adorables sales gosses vont en faire baver à l’avance à leurs parents pour cette semaine où ces monstres les laissent orphelins. Désobéissances, petites piques assassines, grandes tirades tragiques, finalement ils trouvent dans tout ça une très bonne raison d’être encore plus inventifs dans leur vengeance. Et de notre côté à nous, forcément, c’est hilarant.

Drôle, donc, pétillant et avec un petit charme rétro des plus agréable, Pico Bogue est exactement le genre de petit plaisir qu’on savoure tomes après tomes, sans se lasser ni tourner en rond.

Chronique des tomes 2 et 3.

Pico Bogue, Tome 5 : Légère contrariété sur Amazon

Conductor tome 1

30 décembre 2011  |  Non classé

Naomi est une jeune femme fatiguée. Chaque nuit, le même cauchemar l’assaille. Un homme mystérieux tient devant elle un crâne. Elle décide d’aller voir un psy, pour essayer de ce débarrasser de ce problème, qui lui pourrit la vie.

Au même moment, un cadavre est découvert dans l’appartement à côté du sien. Plus exactement un corps momifié, sans tête…y a t’il un rapport avec celui qui hante ses nuits ?

Mais son quotidien va lui aussi être légèrement chamboulé. Autour de Naomi, de vieilles histoires qui remontent au lycée semblent revenir à la surface, des histoires dont elle n’a plus aucun souvenir, étrangement…

Sur fond de psychologie et de musique, ce thriller est une excellente surprise. On ne sombre pas dans l’horreur gratuite, bien au contraire, dès le premier tome le scénario est dense et riche en rebondissement. Les différents personnages, et leurs rapports entre eux sont déjà passionnants. On vit cette histoire aux côtés de Naomi, qui semble, finalement, être la moins au courant de ce qui se passe autour d’elle. Que cachent vraiment ces souvenirs disparus ?

Conductor, Tome 1 sur Amazon

Amanchu !

30 décembre 2011  |  Non classé

Quand on entame la discussion avec un détracteur du manga, on se rend vite compte qu’ils n’ont qu’un seul argument pour étayer le fait que le manga c’est nul. Le manga est toujours trop quelque chose. Trop gamin, trop violent, trop plein d’histoires de fesses, au choix. Quand on a découvert ce vaste univers, on ne peut que trouver ça un peu triste. Le manga ne peut pas être ‘trop quelque chose’ puisqu’il est multiple. C’est un genre à part entière. Et il ne viendrait à personne de dire que la littérature est trop pompeuse, la musique trop commerciale ou que sais-je encore.

Le manga ce sont des milliers de styles, des milliers d’histoires. On y trouve de la poésie, de la cruauté, des petites choses du quotidien comme des délires sortis tout droit de l’esprit torturé de mangakas géniaux.

Et ce qu’il y a de bien, et d’un peu fou, avec le manga, c’est qu’en fouillant un peu, on peut trouver un manga qui parlera de n’importe quel thème qui puisse vous traverser l’esprit. Et c’est vérifiable pour le sport, notamment. Pas un sport, même le plus saugrenu, n’a sa ou ses séries. Foot ou basket bien sûr, mais aussi kayak, escalade….et désormais plongée ! Avec la toute mignonne série Amanchu !, qui parait chez le très très bon éditeur Ki-oon.

Futaba a quitté Tokyo pour une petite île, et se prépare à faire sa rentrée dans son nouveau lycée. Timide et effacée, son quotidien va se retrouver bouleverser par la turbulente Hikari, une camarade de classe. Pétillante et un peu barrée, cette dernière ne va pas lâcher Futaba tant que la nouvelle venue n’a pas gouté à sa passion : la plongée.

La jeune fille entame donc une nouvelle vie, avec une amie pleine de surprise, et ce monde inconnu qu’est la plongée, qui vont lui faire voir le monde autrement…

Amanchu ! est donc un manga sur le monde de la plongée, documenté et sérieux, mais c’est en même temps une jolie histoire d’amitié, du genre qui file le sourire. Le dessin est très joli, les paysages donnent très envie d’être en été, dans une petite crique, et le rythme lent donne à Amanchu ! des allures de petite confiserie bien agréable. Un joli manga sur le sport.

Amanchu !, Tome 1 sur Amazon

Judge

29 décembre 2011  |  Coups de coeur

Judge, c’est la nouvelle série de l’auteur de Doubt, chroniqué il y a un petit temps de ça par ici.

Au premier coup d’œil, on peut déjà commencer à être pleine d’espoir, la couverture est aussi classe que pour la trilogie précédente.

Nouveaux personnages, nouveau huis-clos étouffant.

Hiro se réveille dans un lieu étrange. Avec un masque sur la tête. Il ne sait pas ce qu’il fait là. Et il commence à se le demander très sérieusement quand il tombe nez-à-nez avec un cadavre. Et sept autres personnes bien vivantes, également affublées d’un masque.

S’ils sont là, c’est en fait pour être jugés. A la manière d’un jeu de télé-réalité, mais qui n’a rien d’amusant pour les participants, ils vont devoir mutuellement se condamner à mort, au fur et à mesure. Un jury les observe, et il n’y aura que quatre survivants…Pas beaucoup plus de temps pour la réflexion ou des explications, le compte à rebours est déjà lancé…

Un scénario de film d’horreur, un graphisme beau et glaçant, Judge est dans la parfaite lignée de son prédécesseur. Classique mais incroyablement efficace, ils nous plonge dans un univers glauque, où la violence semble gratuite…mais si ces neuf-là doivent être jugés…c’est sans doute qu’ils ont fait quelque chose de mal, non ?

Judge, Tome 1 sur Amazon

Yotsuba& tome 10

29 décembre 2011  |  Coups de coeur, Mes incontournables

S’il était possible de forcer les gens à lire un livre (même si ok, ça n’est pas très sympa sur le principe), pour ma part cela serait Yotsuba&. Pour la simple et bonne raison que cette délicieuse série manga est magique : elle rend les gens heureux.

Après les tomes 8 et 9, chroniqués par ici, voici donc venu le dixième tome (et ils sont aussi rares que précieux, donc je suis obligée d’en parler à chaque fois).

Yotsuba est une petite fille. Elle a des cheveux verts, une insatiable curiosité, et une imagination à toute épreuve. Son quotidien est fait de jolies découvertes et de petites joies, et c’est justement ce quotidien, raconté en petit sketch, que l’on découvre dans la série.

C’est un titre qui n’a aucune prétention, ne vous lance dans aucune grande histoire. C’est simplement le regard d’une enfant sur la vie de tous les jours. Un regard frais, qui s’émerveille d’un rien, et met de la magie dans une routine qui nous blase, adultes que nous somme.

On referme Yotsuba& avec la petite étincelle de joie qui nous manquait pour transformer notre train-train en une succession de petits moments délicieux. Quand je vous dit qu’il faut lire Yotsuba& ! (Par contre je décline toute responsabilité si vous vous mettez à glousser dans le bus et qu’on vous regarde bizarrement, voir si vous pleurez de rire devant l’élu de votre cœur, qui se demandera quelle drogue vous avez consommé, ça c’est l’effet Cartox, vous comprendrez).

Yotsuba tome 10 sur Amazon