Strobe Edge

3 juillet 2011  |  Coups de coeur

Hiiiiii, l’accro du shojo en moi a été plus que gâtée il y a à peine quelques jours. Une après-midi entière dédiée à mon addiction.

Et je l’avoue : j’ai pleuré devant le tome 10 de Sawako (je pleure à chaque tome devant tant de mignonnerie, je me fais un tantinet auto-pitié), mon cœur a fait dix mille bonds en lisant le tome 7 de Cat Street (ce même cœur saigne à la simple pensée qu’il n’en reste plus qu’un), mais j’ai aussi eu le plaisir de découvrir une nouvelle série !

Je crois l’avoir déjà dit d’ailleurs, mais je suis admirative du catalogue shojo Kana. Pendant longtemps, j’ai trouvé que bouder le genre était leur gros défaut. Mais depuis qu’ils s’y sont mis, je vais de coup de cœur en coup de cœur. A chaque fois, des histoires de qualité (bon, d’accord, ça reste des histoires d’amour un peu nunuches, mais les scénarios tiennent toujours vraiment la route, les personnages sont hyper attachants et bref, j’y trouve exactement tout ce que j’attends d’un bon shojo), les dessins sont beaux…Bref, du tout bon !

Parlons donc de Strobe Edge, un shojo de Io Sakisaka (qui à priori n’a rien eu de publié en France avant).

C’est l’histoire de Ninako, une lycéenne comme les autres, qui ne s’est jamais plus intéressée que ça aux trucs ‘de filles’, à l’inverse de ses copines. Le vernis, les trucs girly, les mecs, tout ça ne lui fait ni chaud ni froid. Pourtant, les filles de sa classe ont décidé pour elle qu’elle était raide dingue de son meilleur ami, qui lui même n’a pas l’air désintéressé…Ninako ne ressent rien de spécial, mais après tout, elle n’a aucune idée de ce qu’est l’amour…Jusqu’à ce qu’un peu par hasard, elle se rapproche de Ren, garçon aussi beau que glacial, d’après ce qu’on lui en a rapporté. A sa grande surprise, il n’est pas aussi cruel qu’on le lui a laissé penser, et surtout, elle n’est pas aussi insensible à son charme qu’elle ne le croyait jusque là…

Si tu as déjà lu plus de 3 shojos, tu te diras sans doute que tout ça n’a rien d’original. SAUF QUE, perso, c’est comme pour les comédies romantiques américaines. Je ne veux pas de l’incroyablement original, je veux du choupi, du drôle, de l’émouvant. Et j’ai eu mon compte avec Strobe Edge, qui m’a fait terminer ces deux premiers tomes le sourire aux lèvres (et avec l’envie de hurler très fort ‘Aaaaah qu’est ce qui va se passer ??? Aaaaah !!!’, aussi).

Bref, un joli coup de cœur que je ne saurais que te recommander, si tu es du genre fleur bleue ascendant guimauve (mais pas complètement niaise non plus, bien entendu).

Strobe edge, Tome 1 sur Amazon


 


1 Comment


  1. Mon coup de coeur <3 Je me suis jetée dessus à la Japan Expo (même si j'ai déjà fini l'histoire depuis un bon moments grâve aux scans). J'adore vraiment cette mangaka, son trait est doux et reposant. Et puis même si en lisant le résumé on se dit "ouais bon encore un shojo de base" on est agréablement surpris par la tournure de l'histoire. Les persos ne sont pas du tout clichés (bon quelques fois si un peu quand même, mais il faut vraiment avoir ingurgité beaucoup de mangas-c'est mon cas-pour s'en rendre compte). Bref un shojo addictif (comme il le dise chez Kana :D )

    PS: la mangaka a commencé une nouvelle série qui est aussi vraiment pas mal d'après les 5 chapitres que j'ai pu déjà lire. Elle s'appelle "AO HARU RIDE"

Trackbacks

  1. Blue Spring Ride | Le blog BD

Leave a Reply