Archive for février, 2011

Concours géant de Cosplay Black Butler

28 février 2011  |  Non classé

Oyé oyé, à l’occasion de la sortie de Black Butler Tome 6 , les éditions Kana, Virgin Megastore et l’association SOHEI organise un grand concours de cosplay sur le thème de la série.

Cela va se passer au Virgin des Champs-Elysées, le vendredi 4 mars à 20h, les participants défileront devant les caméras pour une diffusion en direct sur la page facebook de Virgin Megastore. A priori pleins de cadeaux à gagner, dont le premier prix, un weekend à Londres pour 2 personnes. Toutes les modalités sont (l’inscription également, jusqu’au premier mars, puis sur place).

Les 25 ans de Delcourt

28 février 2011  |  Expos

Delcourt est une maison d’éditions du genre ‘poids lourd’ dans le paysage bande dessinesque français. Ils se distinguent par un catalogue aussi varié que qualitatif. Et beaucoup de gros succès.

De la bd ‘franco-belge’ classique comme Sillage, de Cape et de Crocs, de titres plus ‘indé’ (notamment la collection Shampooing, dirigée par Trondheim), des comics (l’adaptation en comics de Star Wars, mais aussi Walking Dead, Hellboy), mais aussi des mangas (et surtout des shojos, comme Nana et Fruits Basket). Bref, Delcourt est un éditeur touche-à-tout qui semble remporter le succès à chaque fois (ils ont également un très beau catalogue jeunesse), qui n’oublie pas ses classiques (ils ont d’ailleurs également la collection ex-libris, qui est sans doute la meilleure collection si tu cherches une adaptation de textes classiques fidèle en bd) mais qui sait aussi prendre des risques.

Cette petite présentation pour dire qu’en 2011, Delcourt fête ses 25 ans. Pour fêter ça, trois évènements (enfin il y avait déjà quelque chose à Angoulême, mais c’est passé) : une expo au Centre Belge de la Bande Dessinée à Bruxelles, du 8 février au 29 mai, une seconde expo au Festival International de Lausanne (du 9 au 11 septembre prochain) et un évènement mystérieux au Festival Quai des Bulles à Saint Malo (du 28 au 30 octobre prochain).

Mais c’est également l’occasion de sortir une édition collector de quelques uns de leurs titres phares, au mois de mai : L’origine (Marc-Antoine Mathieu), Happy Sex (Zep), Donjon Monsters t10 (Sfar, Trondheim, Bézian), Pourquoi j’ai tué Pierre (Olivier Ka et Alfred), New York Trilogie (Will Eisner), From Hell (Alan Moore et Eddie Campbell), les Mauvaises Gens (Etiennt Davodeau), Trois Ombres (Cyril Pedrosa), Chroniques Birmanes (Guy Delisle), Sept Missionnaires (Ayrolles et Luigi Critone), Île Bourbon (Appollo et Trondheim) et Ayako (Osamu Tezuka).

Happy Birthday Delcourt !

L’Appel des Légendes tome 1

20 février 2011  |  Coups de coeur

L’Appel des Légendes est le premier tome d’une série cool. Une série qui mixe action et magie, humour et baston.

Cathya Mac Findly est une jeune femme, spécialiste des contes et légendes. Fraichement diplômée, elle obtient un job des plus étonnant. Elle va diriger une section secrète, le Groupe d’Intervention Cryptozoologique. Une petite équipe chargée de résoudre des mystères, et d’accomplir des missions, toutes liées au Petit Peuple. Oui mais voilà, entre connaitre le monde des fées comme il est raconté dans les contes, et la vérité, il y a un pas. Accompagnée par 4 coéquipiers, la voici qui part pour sa première mission : trouver Excalibur.

Dans le descriptif de l’éditeur, on parle d’un mix de MIB, Hellboy et Merlin l’Enchanteur. je ne saurais mieux dire. Drôle, décalé, bourré d’action, l’Appel des Légendes remet les fées au goût du jour (et elles ne sont pas toujours très sympas). Un dessin de qualité, et une histoire qui va de rebondissement en rebondissement. Une plongée dans le fantastique version XIX ème siècle (ce qui rappelle donc MIB, ils sont là, c’est juste qu’on ne le sait pas), et des personnages intéressants (entre autre un ancien soldat, recruté pour son don pour ‘sentir’ les personnages magiques, et qui avait passé ces derniers mois à l’asile). Bref, une vraie bonne petite série d’action.

L’appel des légendes tome 1 sur Amazon

La bande annonce sur dailymotion

A lollypop or a bullet

20 février 2011  |  Coups de coeur

Ce manga fait partie de ces titres qui prouvent tout le talent des japonais pour raconter le quotidien et ses douleurs avec une certaine légèreté. Ils savent, mieux que personne, insuffler un soupçon de magie, un peu de bonne humeur, et raconter ainsi, avec pudeur et force en même temps, ce que la vie peut avoir de violent, parfois.

Nagisa est une ado comme les autres. peut-être un peu plus sérieuse et mélancolique. Élevée par sa mère, elle partage aussi sa vie avec son grand frère. Mais justement, celui-ci, depuis quelques années, vit reclus chez eux, à ne faire que lire. Incroyablement brillant mais refusant tout contact avec le monde extérieur, toutes les économies de leur mère partent pour lui payer ses livres. Alors Nagisa ne veut pas être un poids de plus, et compte, dès la fin du collège, s’enrôler dans l’armée. Un jour, une nouvelle arrive dans sa classe. Son nom de famille indique qu’elle est la fille d’une star de la chanson, mais dès son arrivée elle nie tout en bloc, et affirme être une sirène venue sur terre pour étudier les humains. Mokuzu, car c’est ainsi qu’elle s’appelle, s’entiche sans aucune raison de Nagisa, qui essayait plutôt de la fuir, ne supportant pas les enfantillages de Mokuzu.

A lollypop or a bullet raconte l’adolescence, l’amitié, mais traite aussi de bien des sujets, qu’ils soient propre à la société japonaise ou non. L’absence d’un parent, les difficultés financières, la violence, et le phénomène des hikikimori (dont je t’avais déjà parlé pour Cat Street), ces jeunes qui vivent reclus chez eux. Tout en finesse, avec la légereté d’un shojo tranquille, qui raconterait le quotidien de deux ados dans une petite ville, et la naissance de leur amitié, l’auteur distille ici et là des éléments qui montrent que l’histoire sera bien plus forte que cela.

Un très beau dessin et beaucoup de finesse, donc, pour un très joli manga.

A Lollypop or A Bullet : Tome 1 sur Amazon

Le testament du Capitaine Crown tome 1

14 février 2011  |  Non classé

Je sais pas toi, mais j’aime bien les histoires de pirates. Attention, pas les gentils losers d’Astérix, ou une vision romantique et héroïque de ces brigands. Non non, les vrais pourritures, seulement appâtées par l’argent facile, et prêts à tuer n’importe qui sans aucun état d’âme, du moment qu’il est sur son chemin.

Le Capitaine Crown est mort, dans des circonstances troubles et abjectes, et c’était pas le dernier des pourris. Oui mais voilà, il a laissé un testament à son second, chargé de réunir sa douce progéniture, semée au 4 coins du monde, afin de leur léguer son trésor. Voici donc l’équipage (pas du tout d’accord au demeurant), qui accueille donc les 5 rejetons (dont deux gonzesses ! tout le monde sait que ça porte la poisse, sur un bateau). Surtout ques ces maudits pirates ne sont absolument pas au courant qu’ils voguent désormais vers le plus beau trésor de leur ancien boss…Une mutinerie se prépare.

Cette bd souffle un vent d’aventure qui fait du bien. Les 5 héros sont aussi différents que ‘piratesques’….surtout que le second suspecte l’un des enfants d’être à l’origine du meurtre du capitaine…Mais lequel ?

De l’aventure, un festival de personnages tous plus retords les uns que les autres, et ce qu’il faut de manigances et de combats pour que cette bande dessinée ne perde pas son rythme. Tu as toujours rêvée d’être une pirate ? Viens donc faire un tour à bord du navire du capitaine Crown !

Le testament du capitaine Crown : Tome 1 sur Amazon