Hero Tales

31 décembre 2010  |  Coups de coeur

Lectrice amatrice de manga, je dois te faire une confession : je me suis arrêtée au troisième chapitre du premier tome de Fullmetal Alchemist tellement ça m’a gavé (comme je n’ai jamais lu ni XIII ni Largo Winch -mais j’ai vu le film, yeepee- ce qui me donne tout autant l’impression d’être une arnaqueuse, vu que je te conseille pleins de trucs mais que je ne maitrise pas du tout mes classiques). C’est pour ça qu’en commençant Hero Tales, j’avais peur de tout autant m’ennuyer, et de passer encore une fois à côté d’un truc que tout le monde trouve génial (soit dit en passant, je trouve ça super frustrant de ne pas réussir à rentrer dans quelque chose dont on te fait l’éloge, ça donne l’impression d’être bête. Pour finir mes confessions, je n’ai jamais réussi à lire Persepolis non plus. Ç’ayait tu peux me jeter des petits cailloux tranchants et ne plus jamais écouter mon avis). Bref, madmoizelle, sache-le, en commençant Hero Tales, je tremblais (bon ok très intérieurement, mais tout de même).

Non mais je sais, tu te demandes le rapport, en fait Hero Tales est de la même mangaka que Fullmetal Alchemist (mais à priori c’est là une adaptation et pas une création).

Et bien tous ces lourds secrets dévoilés (mais je me sens mieux maintenant que tu sais que je suis une vile arnaqueuse), pour dire qu’en fait Hero Tales, c’est vachement bien !

Sincèrement, il y a bien longtemps que je n’avais pas lu un aussi bon premier tome de shônen (même meilleur que la bonne surprise Arata).

L’histoire se déroule dans un monde médiéval. Taitô est un jeune homme très fort à la bagarre, qui lutte chaque jour pour repousser les soldats de l’Empire. En effet l’Empereur est, d’après Taitô et ses amis (parce que nous on ne l’a pas encore rencontré) un incapable qui mène le pays à sa perte, et dont les troupes sèment désolation et pauvreté partout où ils passent. Taitô est donc quelqu’un de gentil, mais aussi d’un peu crétin et de très sûr de lui. Lors, de sa cérémonie de passage à l’âge adulte, il reçoit de son maitre une épée de grande valeur. Mais elle est aussitôt volée par un homme surpuissant, qui lui parle avant de s’enfuir d’une vieille légende à laquelle le jeune homme serait lié, sans le savoir. C’est le début d’une grande aventure pour Taitô, qui part à la poursuite de l’homme, et de la vérité.

Le scénario en rappelle plus d’un autre, mais Hero Tales est particulièrement excellent, le dessin est bon, les personnages attachants, les dialogues sont pleins d’humour, et le manga entier sent bon la grande aventure. Bref, une bonne petite série qui séduira forcément toutes les fans du genre.

Hero Tales, Tome 1 sur Amazon


 


No Comments


Trackbacks

  1. Nouvelle édition de Fullmetal Alchemist | Le blog BD

Leave a Reply