Quai d’Orsay

5 décembre 2010  |  Séléction Angoulême 2011

Christophe Blain est connu, notamment, pour Gus, une bd composée de strips plus ou moins longs, mais toujours hilarants, racontant le quotidien d’un cow boy un peu loser.

Il reprend cette construction sur Quai d’Orsay, mais s’associe à Abel Lanzac, qui fut conseiller dans un ministère, pour raconter avec humour le quotidien de ce monde très fermé.

Arthur est embauché pour s’occuper ‘des langages’ au sein du ministère des Affaires Etrangères. Sa mission, écrire les discours du ministre. Mais déjà que la tâche en soi n’est pas simple, il va vite s’apercevoir que TOUT LE MONDE met son grain de sel dans l’affaire, et il va vite se retrouver à modifier son discours au fil des conseils donnés par un peu n’importe qui, et à suivre les directives aussi vagues que farfelues de son Ministre. Car Alexandre Taillard de Worms est des ces hommes au charisme si fort que tout le monde le suit, même si personne ne comprend jamais où il veut en venir. Et le pire dans tout ça, il s’avère qu’au final il a quasiment toujours raison.

Drôle et farfelu, Quai d’Orsay nous plonge dans le quotidien en ébullition de cette phase cachée du Pouvoir. Certaines scènes sont aussi absurdes qu’hilarantes, et la bd nous fait réfléchir sur tout l’envers du décor. Passionnant et surtout complètement barré , mais peut-être pas autant que ceux qui nous dirigent.

Quai d’Orsay Tome 1 : Le Conseiller sur Amazon


 


1 Comment


  1. C’est simple, j’aime Blain mais j’ADORE Gus. Bon du coup j’ai bien aimé Quai d’Orsay, mais je trouve que l’auteur aurait du privilégier, je sais pas, le 4e tome de Gus ?? alleeeez !

Leave a Reply