Archive for janvier, 2010

Un regard par dessus l'épaule, de Pierre Paquet et Tony Sandoval

Un regard par dessus l’épaule, de Pierre Paquet et Tony Sandoval

31 janvier 2010  |  Coups de coeur

Avant toute chose, il faut dire que Tony Sandoval est un des meilleurs dessinateurs de la bande dessinée actuelle, enfin moi je regarde ces cases j’ai limite envie de pleurer parfois tellement c’est beau. Il a notamment écrit le Cadavre et le Sofa, très très spécial mais génialissime aussi. Il revient ici avec Pierre Paqut, son éditeur, au scénario, pour une métaphore sur l’enfance, en même temps dure et très belle.

Lire la suite

Zobo et les fleurs de vie, T1 Sakura, de Jun Nie

31 janvier 2010  |  Coups de coeur

zobo

Zobo et les fleurs de vie est une adorable bd japonaise (j’hésite à dire manga car je ne sais pas si l’auteur l’a publié là-bas, où s’il la directement écrite pour l’excellent label Bao aux éditions Paquet), pleine de poésie et de sensibilité.

C’est l’histoire d’une jeune fille timide et rêveuse qui subit les brimades de ses camarades. Un jou elle croise le chemin d’un pantin de bois chez un marchand. Le pantin a un vide en forme de coeur sur son buste, et ce coeur tout vide attriste la jeune fille qui va y placer une branche de cerisiers en fleurs. C’est le début d’uns histoire d’amour muette et impossible entre ce jouet de bois et la jeune fille…

Très poétique, et avec un dessin magnifique, plein de nuance, ce premier tome de Zobo les Fleurs de vie, qui est une histoire complète, raconte l’adolescence et ses tourments, raconte l’amour aussi, et laisse la part belle à toute la splendeur du cerisier en fleur, très populaire et riche de nombreux mythes au Japon. Un vrai coup de coeur pour cette jolie histoire.

Zobo et les fleurs de vie, Tome 1 : Sakura (lien amazon) , de Jun Nie, aux éditions Paquet (label BAO), 12.90€

Elisa, de Natalie Ferlut

29 janvier 2010  |  Coups de coeur

elisa_couverture

Elisa est une jeune fille à la croisée des chemins. Elle n’a plus envie d’être considérée comme une petite fille mais n’a pas non plus envie de sentir sur ses épaules les responsabilités du monde des adultes. Alors elle fait comme elle veut, Elisa.

Années 80, Elisa vient de passer son bac, elle vit dans une petite ville de province. Avec Rachel et Daniel, elle forme un trio un peu étrange mais indestructible. Personne n’est dupe de la manière dont elle regarde Daniel, et pourtant c’est elle qui l’a présenté à Rachel, et c’est elle encore qui fait toujours son possible pour rabibocher ces deux-là. Ils ont tous les trois des rêves…Mais finalement seule Rachel va les réaliser en partant à Paris, peut-être aussi surtout parce que sa famille a les moyens de lui payer ses rêves.

Quelques années plus tard, Rachel revient pour les vacances, passe une soirée avec Elisa. Un peu saoûles, elles s’engueulent et se rabibochent, et parce qu’Elisa a envie de marcher, elle laisse Rachel rentrer seule en voiture. Oui mais voilà, pendant qu’Elisa continue sa soirée, Rachel a un accident. Et c’est le début pour Elisa d’une errance douce-amère, sur fond de chute du Mur de Berlin. Elle y apprendra le deuil, l’amitié, l’amour, et les responsabilités des adultes. Elisa est rieuse, moqueuse, bavarde et curieuse, mais elle est aussi capricieuse et désordonnée, un peu chiante. Elle va apprendre à écouter son coeur, à prendre sa vie en main, et puis elle va se rendre compte qu’elle aussi a des rêves, rien qu’à elle.

Touchant et réaliste, cette histoire simple d’une fille qui se cherche et égratigne les autres parce qu’elle a finalement peur de se trouver est superbement servi par le très beau dessin tout en finesse et en délicatesse de Nathalie Ferlut, qui a su mêler ses propres souvenirs à ceux de son héroïne, petit lutin blond qui veut juste exister.

Elisa (lien amazon) , de Nathalie Ferlut, éditions Delcourt, 14,95€

Diamond, Le Casse, de Christophe Bec et Dylan Teague

29 janvier 2010  |  Coups de coeur

le_casse_diamond_couverture

Diamond est le premier album de la série concept ‘Le Casse’, qui rappelle un peu l’excellente série, elle aussi concept, autour du chiffre 7, parue chez Delcourt l’année dernière. Comme son nom l’indique, ‘Le Casse’ est un ensemble de one shot (histoire complète en 1 tome) de qualité qui vont sortir tout au long de l’année avec comme fil conducteur l’idée d’un casse. Chaque tome se déroule dans un lieu et à une époque différente, et on découvre à chaque fois un scénariste et un dessinateur différent.

Pour ce premier opus, le scénariste c’est Christophe Bec. Et je tiens à dire que même sans l’avoir lu, j’aurais pu vous dire que c’était bien. Parce que les bd de Christophe Bec elles sont toujours bien (entre autre, les excellents Cathago ou Prométhée). Mais bon en plus je l’ai lu alors je vais pouvoir t’en dire un peu plus.

L’hitoire se passe en Sibérie, de nos jours. On suit deux hommes qui débarquent dans ce coin désolée, et à priori ils ont des choses à cacher parce que bien qu’ayant fait la route ensemble, ils vont tout faire pour qu’on pense qu’ils ne se connaissent pas. Au petit matin de leur arrivée ils se font tous les deux embaucher pour la même mine. L’un en tant que mineur, et l’autre pour un job d’expert-comptable. Et cette mine, c’est une mine de diamant. Et là tu fais le rapprochement entre ce coffre au trésor naturel et le fait que la série s’articule autour d’un casse, et tu comprends qu’ils ne sont pas vraiment là pour se sortir du chômage. Les deux associés vont tout mettre en oeuvre pour s’emparer d’un convoi. Le genre de braquage qui ne se fait pas en 5 minutes.

Ce premier titre est clairement une réussite, on grelotte dans le froid mordant de la Sibérie Occidentale, et on suit de A à Z les étapes qui amèneront à ce casse pas comme les autres. Original et impeccablement réalisé, grâce au scénario de Bec, donc, mais aussi par le très bon dessin de Dylan Teague, qui officie chez DC Comics et Marvel UK et réalise avec Diamond son rêve de faire une bd franco-belge, Diamond présage du très bon pour la suite. Affaire à suivre, donc.

Le Casse – Diamond (lien amazon) , de Christophe Bec et Dylan Teague, éditions Delcourt, 14.95€

Pluto, une nouveauté manga à surveiller de près !

11 janvier 2010  |  Coups de coeur

pluto

Si tu t’intéresses un peu à l’univers du manga, tu connais sûrement déjà Osamu Tezuka. Si ce n’est pas le cas, Tezuka est considéré comme LE maître du manga. C’est lui qui lui a donné son rythme, sa présentation, et tant d’autres choses, et ses oeuvres ont inspirés tous les mangakas depuis.

Et bien voilà une nouvelle qui devrait faire trépigner les afficionados du genre. Le 5 février prochain, sort le premier tome de Pluto, aux éditions Kana. Une série complète en 8 tomes, inspirée d’une des oeuvres de Tezuka…et écrite par Naoki Urasawa.

Naoki Urasawa, c’est l’un des meilleurs scénaristes de tous les temps, tout genre confondu. Tu as peut-être déjà entendu parler de sa série phare, Monster (également aux éditions Kana), mais si, personnellement, je l’aime d’amour, c’est surtout pour XXth Century Boys, une série en 24 tomes chez Panini Comics, qui est, sans nul doute, mon histoire préférée du monde, avant n’importe quel film, roman, bd etc. Ce mec sait créer des personnages géniaux, à la psychologie passionante, et réussit à te faire rentrer dans son univers comme si tu y vivais réellement.

Pour préserver encore un peu de suspens, je te dirais juste que Pluto mêle science fiction et polar, et amène le lecteur à se questionner sur pas mal de chose. Rendez vous la première semaine de février pour que je t’en parle plus en détail !